Banquiers assureurs

Quelles SCPI faut-il intégrer dans votre assurance-vie ?

Investir en SCPI via l’assurance-vie est doublement profitable pour l’investisseur qui a pour objectif de se constituer une épargne sur le moyen ou le long terme tout en jouissant d’une fiscalité adoucie. Il convient toutefois de savoir choisir parmi les SCPI proposées, sachant que la liste est assez restreinte, celles-ci ayant été sélectionnées parmi celles sur le marché pierre-papier. Ci-après ce qu’il faut considérer dans le choix de ces SCPI en assurance-vie :

1 – Les frais d’entrée

Les droits d’entrée à ces actifs sont librement fixés par la compagnie d’assurance elle-même. Par ailleurs, retenir que le coût de l’acquisition est moindre si la SCPI est souscrite via une assurance-vie et ce, par rapport au ticket d’entrée de celle souscrite en direct. Prix décoté et frais d’entrée prélevés peuvent alors équilibrer le coût final de l’acquisition.

2 – Les frais de gestion

En ce qui concerne les frais de gestion, il faut retenir qu’une SCPI dans une assurance-vie est soumise à deux exploitants distincts : la société de gestion qui exploite la SCPI et l’assureur qui gère l’assurance-vie. C’est pourquoi, il est important de toujours se renseigner sur la taxation de ces frais. En principe, l’assureur doit avoir négocié auprès de la société de gestion afin de les alléger et de ne pas impacter sur le rendement de la SCPI. Ce produit est avant tout destiné à booster la rentabilité de l’assurance-vie face à la baisse continue de celle des contrats en fonds en euro.

3 – Les frais d’arbitrage

Les frais d’arbitrage s’appliquent dans le cas où des mouvements et des transactions s’opèrent au niveau du portefeuille : revente d’une SCPI X et rachat d’une SCPI Y. On distingue deux types d’arbitrage : à la demande et automatique.

4 – Les frais de sortie

C’est la compagnie d’assurance qui récupère ses SCPI si l’investisseur décide de réaliser une sortie en placement. Cependant, des frais de sortie seront également prélevés. Il est donc préférable de conserver ses parts de SCPI en assurance-vie sur une assez longue période, soit plus de huit ans, afin que ces frais soient amortis et que l’investisseur profite du rendement réel généré par le produit.

En tenant compte de ces frais, les contrats les plus avantageux sont entre autres NetLife, Patrimea Premium, Nortia Panthea et Frontière Efficiente.

5 – Le rendement global du produit

Il n’y a pas que les frais cependant qui doivent être pris en considération dans le choix des SCPI en assurance-vie. Le produit avant tout doit donner lieu à un excellent rendement. Pour cela, choisissez des SCPI avec un TDVM élevé (taux de distribution sur valeur de marché).

Remarque : les SCPI ne sont pas des actifs boursiers et sont donc épargnées par les fluctuations des marchés de la Bourse. Quelle que soit la SCPI souscrite, celle-ci offrira une rentabilité stable qui repose avant tout sur celle de l’immobilier.

L’avantage de se constituer un portefeuille de SCPI via l’assurance-vie, c’est aussi la possibilité de mixer plusieurs SCPI en fonction de tous les paramètres sus mentionnés, l’objectif étant d’enregistrer le meilleur rendement possible sur l’ensemble des actifs. Toujours est-il que le choix d’une SCPI ne sera basé que sur votre profil et vos attentes.

Rendez-vous directement sur abcbourse.com pour découvrir les différentes SCPI pouvant être souscrites dans une assurance-vie.

Et qu’en est-il de la fiscalité ?

La fiscalité des SCPI en assurance-vie est très avantageuse comme nous l’avons mentionné plus haut, étant donné que les SCPI sont des unités de comptes et que les dividendes versés qui intègrent directement la poche de l’assurance-vie sont des primes. Par conséquent :

  • pas de prélèvements sociaux taxés
  • pas de plus-value imposée en cas de sortie d’investissement
  • les dividendes sont déduits de l’impôt sur le revenu du souscripteur

Les publications similaires de "Actu économie"

  1. 26 Oct. 2019Facilitez vos facturations avec un logiciel innovant296 aff.
  2. 17 Sept. 2019On peut aussi vous former aux métiers de la finance395 aff.