Banquiers assureurs

Pourquoi le gouvernement mise sur l'épargne retraite ?

Des réformes sont en gestation du côté des retraites 2019-2020, ce qui amène le gouvernement à encourager la constitution par les Français eux-mêmes de leur propre épargne. Un nouveau produit est alors né qui se veut attractif : c’est le nouveau PER ou plan d’épargne retraite, qui est un produit de retraite supplémentaire, s’ajoutant à la retraite de base et à la retraite complémentaire. En effet, pourquoi ces mesures ?

L’augmentation de l’espérance de vie

Les Français sont de plus en plus nombreux à profiter d’une espérance de vie élevée : la population vit plus longtemps et jouit d’une meilleure santé grâce à l’évolution de la médecine. L’État est donc dans l’obligation de verser des retraites à vie sur une plus longue période. Exemple, pour un individu âgé de 85 ans, l’État va devoir décaisser des retraites pendant environ 25 ans, alors qu’il y a encore quelques années, l’espérance de vie à compter de 60 ans était de 15 ans. Ce qui appauvrit progressivement la caisse de retraite publique. Ce vieillissement démographique va encore s’intensifier dans les prochaines années.

La baisse de la retraite

Le budget de l’État va essentiellement dans la protection sociale ainsi que la prise en charge du vieillissement et de la dépendance. Cette prise en charge rejoint la même problématique liée à l’augmentation de l’espérance de vie : plus de seniors sont en situation de dépendance, généralement à partir de l’âge de 70 à 75 ans. On note alors un important besoin de financement pour la prise en charge du troisième et du quatrième âge, d’où la baisse de la retraite.

Une entrée tardive dans la population active

Du côté des jeunes, l’entrée dans la vie active se fait de plus en plus tardivement. La grande majorité préfère réaliser des études plus longues, opter pour un tout autre choix de vie (voyager, travailler à l’étranger, vivre sans attache). Certains quittent le cocon familial beaucoup plus tard que les jeunes d’autrefois. Ce qui provoque la baisse des cotisations, donc une source de financement de moins dans les caisses de l’État.

Les changements prévus concernant la retraite 2019-2020

On dénombre les changements suivants :

  • la transition des trimestres vers les points : un point vaut 10 euros cotisés. Le rapport obtenu se réfèrera à la valeur du point qui est de 0.55 euros afin de déterminer la retraite à laquelle l’individu a droit. L’avantage est d’éviter de perdre des trimestres pour les salariés ayant cotisé de manière irrégulière au cours de leur vie active.
  • la possibilité de partir à la retraite à 62 ans. Une décote sera toutefois applicable et sera basée sur 10% du montant de la retraite annuelle. Le système encourage également les Français à partir plus tard à la retraite et ce, jusqu’à 67 ans. Ce sont les salariés ayant bénéficié du salaire minimum qui seront plus privilégiés.
  • la réforme sur la majoration de retraite : celle-ci ne sera plus effective à partir du troisième enfant mais dès le 1er et ce, en fonction des points.

Pour le découvrir sous toutes ses facettes, rendez-vous sur per.fr.

Lancement d’un produit d’épargne à multiples atouts

C’est pourquoi, l’État veut davantage amener les Français à préparer le plus tôt possible leur retraite par leur propre moyen ou par le biais de l’épargne salariale et collective. Notons qu’il existe à ce jour une multitude de régimes de retraite différents qui ne sont pas toujours attrayants. Difficile parfois de s’y retrouver : avantages, rendements, conditions, frais, fiscalité.

D’où la décision de l’État de lancer un nouveau produit regroupant les avantages de plusieurs produits fusionnés. Il s’agit du Plan d’épargne retraite ou PER qui est désormais à la portée des épargnants depuis le 1er octobre 2019.

Les publications similaires de "Actu finance"

  1. 11 Juin 2020Faut-il diversifier son épargne face à la crise économique ?23 aff.
  2. 3 Juin 2020Votre dossier complet pour une demande de crédit33 aff.